Piano numérique ou piano acoustique ?

Piano numérique ou piano acoustique ?

Conseils et prix pour débuter avec le bon instrument

Une question taraude les futurs pianistes (ou leurs parents) : piano numérique ou piano acoustique, que choisir ?
Tout dépend du budget, du projet artistique (court terme, moyen terme ou long terme ?), de l’emplacement (maison ou appartement ?).

Le piano acoustique
Il s’agit du piano traditionnel. Piano droit ou piano à queue, il est équipé de marteaux et de cordes.

Points forts
• Sonorité : le musicien créé son propre son. Les cordes se mettent en résonance et le spectre harmonique est beaucoup plus riche qu’avec un piano numérique.
• Toucher : la mécanique d’un vrai piano offre de multiples approches tactiles que la plupart des pianos numériques ne permettent pas.

Points faibles
• Prix : il faut compter 1000 € minimum pour un piano d’étude d’occasion, 2500 € minimum pour un piano neuf et 9000 € minimum pour un piano à queue. Pour un Steinway concert il faudra rassembler la coquette somme de 50 000 €.
• Volume sonore : un piano peut être considéré par l’entourage comme une nuisance sonore. Ceci dit il existe des systèmes que l’on peut installer sur le piano pour que le son sorte sur un casque ou des enceintes.
• Difficile à déplacer.
• Accord. Un piano nécessite un entretien. Il faut l’accorder une fois par an. Compter 90 €.

Le piano numérique
Muni de 88 touches comme un piano acoustique, ce piano se branche sur l’électricité. Il se décline en plusieurs versions : soit avec un pied indépendant, soit comme un meuble.

Points forts
• Prix : pour 500 €, on peut faire l’acquisition d’un piano numérique de marque très correct. La technologie a fait des progrès remarquables et chaque année, le son et les performances s’améliorent (pour cette raison nous déconseillons d’acheter un piano numérique d’occasion).
• Volume sonore : on peut travailler au casque ou en mettant le volume au minimum pour ne pas déranger les voisins.
• Si l’on opte pour un modèle avec pied indépendant, on peut emmener son instrument partout.
• Pas d’entretien particulier.

Points faibles
• Sonorité : les sons sont préenregistrés. Les progrès technologiques ont permis des rendus agréables, assez bluffants ; les sons sont agréables à écouter et plutôt flatteurs. Mais la palette sonore reste limitée. Le spectre des harmoniques est moins riche car les cordes ne se mettent pas en résonance ; on perd notamment ce phénomène un peu magique (physique, en réalité) des cordes qui vibrent entre elles par sympathie.
• Toucher : à moins d’investir dans un modèle haut de gamme et beaucoup plus coûteux (avec une véritable mécanique intégrée, cela peut rapidement atteindre les 7000 €), le toucher ne correspond pas à un véritable instrument avec sa mécanique complexe et ses cordes.

Compte tenu de tous ces éléments, si vous avez le budget, que vous comptez vous tenir à cet instrument dans la durée et que vous avez l’espace et pas de problèmes particuliers avec votre voisinage, optez pour un piano acoustique.
A contrario, un piano numérique est amplement suffisant pour débuter avec une grande souplesse d’utilisation. Les progrès réalisés ces dernières années donnent accès à des instruments dont le son est toujours plus riche pour un budget de plus en plus raisonnable.
La location est-elle une alternative crédible ? Oui si vous êtes sûr et certain d’acheter le piano à la fin dans le cadre d’une location-vente. Sinon, il vaut mieux acheter directement un piano numérique car au bout d’un an le prix investi dans la location correspond à celui que vous auriez mis dans un piano numérique.

2018-06-06T08:54:05+00:00

Leave A Comment