Le hautbois, un instrument très délicat !

Avant de commencer à lire cet article, nous vous invitons à redécouvrir la fiche sur la famille des bois. Comme son nom l’indique, le hautbois fait partie de cette grande et belle famille. C’est un « haut – bois » car l’instrument est aigu, registre des petits oiseaux ou de la voix d’enfant, par opposition au basson ( « bas – son »), registre de l’hippopotame ou d’une voix de grand père.

Petit rappel : plus l’instrument est petit plus il est aigu.

Le hautbois est un instrument à anche double : le hautboïste (le musicien qui joue du hautbois) souffle non pas dans un bec comme par exemple, pour la clarinette ou le saxophone, mais directement dans la anche double constituée de deux fines lamelles de roseau.

Le hautbois est un instrument très sensible ; l’anche doit être adaptée à la bouche du musicien, à son souffle, et la moindre variation de température ou d’humidité peut modifier le son. Une fois dompté, cet instrument est d’une grande beauté et peut exprimer à travers la richesse de ses sonorités de nombreux sentiments : il peut être tour à tour charmeur, mélancolique, plein d’humour et de tendresse.

Nous vous invitons à écouter l’Adagio du Concerto pour hautbois en ré mineur d’Alessandro Marcello pour découvrir cet instrument :

Le hautbois et le basson