Les courants musicaux, du Moyen-Age au début du XXème siècle

Avant d’aborder ces différents courants musicaux, il faut bien intégrer qu’ils ne débutent pas, ni ne finissent à une date précise. Un mouvement peut continuer à exister tandis qu’un autre prend naissance et se développe.

Le Moyen-Age (Vème siècle – XVème siècle)

  • La musique religieuse.

Le chant grégorien est un chant religieux, en latin, a cappella (sans instruments) et monodique (les chanteurs chantent à l’unisson).
Au IXème siècle, se développe le chant polyphonique avec plusieurs voix, toujours sur la base d’un texte latin. L’a graphie musicale évolue : au début ce sont juste des indications sur la mélodie écrites avec un roseau : les neumes. Puis avec l’arrivée de la plume d’oie comme outil d’écriture, arrive la notation carrée (la pointe de la plume faisant des carrés). Il y a d’abord une ligne, puis deux, puis quatre. C’est ainsi qu’apparaît progressivement la portée.

  • La musique profane.

Les trouvères (au nord, langue d’oïl) et les troubadours (au sud, langue d’oc) sont des compositeurs, poètes et musiciens qui mettent en musique des poèmes sur les thèmes de la chevalerie et de l’amour courtois. Ils accompagnent leurs chants d’instruments à cordes (vièle à roue, vièle, psaltérion, rebec) ou à vent (flûte à bec, chalumeau).

La Renaissance (Xvème – XVIIème siècle)

L’invention de l’imprimerie au milieu du XVème siècle permet une plus large diffusion de la musique. Si le Moyen-Age était essentiellement consacré au chant, la Renaissance permet l’émergence de la musique instrumentale. Au Moyen Age les intervalles utilisés étaient les quartes et quintes. A la Renaissance, ce sont les tierces et les sixtes.

La musique baroque (début XVIIème siècle – milieu XVIIIème siècle)

Orfeo de Monteverdi marque la début de la période baroque. C’est l’un des tous premiers opéras. Le style instrumental continue à se développer. Cette musique est marquée par l’art du contrepoint (mêler des lignes mélodiques de manière harmonieuse), de l’ornement (appoggiatures, trilles, mordants…). La musique n’est plus modale mais tonale (tonalité majeure ou mineure, utilisation des degrés musicaux tels qu’on les utilise encore aujourd’hui dans la musique populaire). Les principaux genres musicaux sont les suites de danse, les concertos, les chorals, les opéras, les cantates.

La musique classique (2ème moitié XVIIIème siècle – 1830)

Le classicisme, c’est la recherche de l’équilibre, de la clarté, de l’élégance.
Les œuvres sont construites dans un soucis de symétrie, notamment avec la forme sonate (exposition, développement, réexposition).
Progressivement, le clavecin, instrument à cordes pincées, va laisser sa place au Piano-Forte, instrument à cordes frappées (que l’on appelle ainsi car il permet de réaliser des nuances).

La musique romantique (1830 – fin du XIXème siècle)

Le romantisme, c’est la liberté, l’exacerbation du moi, l’expression des sentiments, le culte de la nature. En musique, c’est également la reconnaissance de cet art comme un art majeur et non plus comme une simple création artisanale. 1830, c’est la Symphonie fantastique de Berlioz, la pièce de théâtre Hernani de Victor Hugo et le tableau La liberté guidant le peuple de Delacroix.
Beethoven et Schubert font la passerelle entre l’héritage classique et l’univers romantique.
Cette période met à l’honneur le piano avec Chopin, Liszt, Schumann.
Elle voit éclore de très grands compositeurs et s’achève avec les opéras de Wagner.

La musique moderne (première moitié du Xxème siècle)

Le début du XXème siècle voit l’émergence de deux compositeurs, Debussy et Ravel. Ils s’inscrivent dans le mouvement impressionniste dans la quête des sonorités, de l’espace sonore, dans la recherche d’une d’alchimie des sons à travers l’exploration des timbres des instruments. L’on commence à s’éloigner du système tonal en le complexifiant et par le recours à des modes anciens.

Maintenant que vous avez lu notre article, Saurez-vous restituer chaque extrait sonore dans la bonne période (pour les aficionados vous pourrez deviner les œuvres et les interprètes) ?