La girafe avait retrouvé le sourire. L’hippopotame, morceau après morceau, s’avérait un contrebassiste extraordinaire ! Le lion, un guitariste pépère. Le loir, un pianiste hors pair; et la fourmi, une joueuse de marimba super ! L’ours, vraisemblablement fatigué par sa prestation au violoncelle s’était endormi. En le regardant ainsi rêvasser, mes compagnons et moi partîmes dans une improvisation instrumentale.